Qui se cache (vraiment) derrière le personnage de Snoke ?

Une théorie sur l'identité de Snoke, développée peu après la sortie de TFA, et qui se retrouve aujourd'hui assez peu probable. Mais j'avais envie de la partager 😉


Snoke : un personnage très, mais alors très connu

On va pas tourner longtemps autour de 4 chemins de midi à quatorze heures : Snoke c'est Luke.

Oui. Luke en fait, juste après l'épisode d'Endor, s'est trouvé partagé en deux: le bon Luke, et le Luke obscur. Il a hérité de son père la domination par le mal, et de sa mère celle par le bien.

Ce qu'on sait formellement d'après l'Episode 7:

Luke a tenté de remonter l'ordre Jedi, mais il a échoué.

Un de ses élèves, Ben Solo, son neveu et fils de son meilleur ami et de sa sœur jumelle, a plongé le museau dans la dope du côté obscur, ce qui lui a quelque peu embrouillé la vue. A la suite de cela, il a pété un câble et décimé les padawans de tonton.

Tonton a eu les boules et s'est barré, laissant tout le monde sur le carreau et plongeant la Galaxie dans la solitude.

Quant à Ben, il a quitté p'pa et m'man et changé de nom pour devenir Chevalier de Ren. Et il s'est maqué avec Leader Snoke. Lequel Leader Snoke, selon les infos disponibles, est "hyper connu". S'pa un type sorti de nulle part.

Ce qu'en pense ma théorie:

La rage et le bon cohabitent dans Luke. Comme ils cohabitaient dans son père, mais à un degré différent.

A la fin de l'épisode 6, lorsque Luke livre son ultime combat contre son père, on le voit nettement s'enrager, ce qui fait exulter l'Empereur, l'amène à dominer Vader et le mettre au sol, puis à y trancher le bras. Ecoutez la musique qui accompagne la victoire de Luke: oui, c'est bien le thème de l'Empereur. Il n'y a pas d'ambiguité au fait que Luke s'approche à ce moment dangereusement de la DarkGate, la porte d'accès au Côté Obscur vers laquelle l'attire de toutes ses forces l'Empereur.

C'est un éclair de lucidité, lorsqu'il contemple la main mécanique (nique-nique) de son père et la sienne, qui l'arrête, sinon il l'achevait. En un instant il décide de stopper le combat et de braver l'Empereur. Il décide d'inverser le cours des choses - il ne subit pas, il décide, et je mets en gras parce que c'est un mot très important: Anakin décidait moins souvent, et subissait beaucoup plus ses accès de démence (la vengeance au village des Tusken, la mort de Dooku, la désobéissance aux ordres du Conseil, la mutilation de Windu...).

La rage d'Anakin habite donc Luke, de la même façon qu'elle possédait son père. Mais Luke arrive plus facilement que son père à la dominer. Peut-être que, dans son cœur, l'eau de Naboo, toute emplie de l'esprit et de la douceur de sa mère, a fini par arrondir les angles des grains de sables irritants et rugueux rapportés de Tattooine...

Après l'épisode d'Endor, après la chute de l'Empire donc, Luke n'a qu'une idée: remonter l'ordre Jedi en suivant ses idéaux. C'est à ce moment qu'il commet l'erreur de sous-estimer le côté obscur. Au sens général, certes, mais surtout, il sous-estime le sien propre. Sa victoire finale sur l'Etoile de la Mort a gonflé ses certitudes au delà du raisonnable, d'autant qu'il peut compter sur l'aide de ces fantômes bienveillants qu'il est seul à voir, venus silencieusement le féliciter lors de la soirée de gala sur Endor, dans le village des oursons à capuche perché au milieu des grands arbres...

Il réunit des padawans et commence son enseignement, pendant que sa sœur participe de son côté à la formation de la Nouvelle République, sur Hosnian Prime. Coruscant a été délaissée, car elle est devenue le symbole de la domination impériale, et ce qui reste du Sénat Galactique n'est plus qu'un repaire de corrompus fourbes et lâches qui ne prennent plus de décisions que dans leur propre intérêt.

Ben, son neveu, fils d'une princesse et d'un contrebandier, intègre l'école. Et tout part en couilles... car Ben a de grandes qualités, certes, mais d'immenses défauts, et le plus terrible d'entre eux: il est le neveu de Luke. C'est pas qu'il en profite sciemment, mais cette position privilégiée va faire de lui un levier, une barre à mines redoutable, qui lentement plonge sous Luke, triture, remue, force, fait bouger la pierre, ébranle ses bases... englué par le lien de filiation qui l'unit à cet élève turbulent, Luke, mal à l'aise, assiste à l'entreprise de sape initiée par son neveu, mais ne réagit pas à la hauteur du danger qu'il perçoit.

Et lentement, Ben l'enfant provocant, entraîne irrémédiablement son oncle Luke, chaque fois plus loin dans le côté obscur. Luke résiste, mais son enseignement est mis à mal. Les conseils du sage Yoda sont loin, et le fantôme de Ben Kenobi a cessé de hanter ses rêves. Il est seul. Et cette solitude le terrifie.

Or, la peur mène au côté obscur... Luke est de plus en plus désemparé, car l'unique solution qu'il entrevoit est radicale autant que terrible: il faut éliminer Ben. Tuer la tumeur, dégager le cancer avant qu'il ne se propage. De quoi? Tuer Ben, le fils de Leia? Détruire la descendance de Han? Ce bébé sur lequel Chewie veillait avec tant de jalousie, passant la plus grande partie de son temps à servir tour à tour de cheval, de paillasson, d'échelle, de boîte à musique, d'adversaire au bambin?

Les jours passent et Luke aligne et réaligne fiévreusement tous les membres de son équation du diable, ne peut se résoudre à éliminer Ben, constate chaque jour la montée du côté obscur en lui, sans arriver à décider de stopper la menace...

La peur mène à la haine. Oui, Luke a la haine. La haine contre lui et contre cette poussée de l'ombre qu'il n'arrive pas à enrayer. La haine de voir qu'il n'est pas à la hauteur. Que le danger d'éclaboussure est encore plus grand que le danger d'explosion. Que Ben l'enfant maudit peut à tout instant se transformer en pluie d'étincelles qui embrasera sans difficulté la toute jeune académie Jedi.

La haine mène à la colère. Lentement Ben prend le dessus, et force Luke à se partager contre son gré. Le Jedi est obligé, pour dominer Ben, de plonger lui-même dans le côté obscur. Mais il ne se résout pas à prendre la décision finale. Alors Luke crée le personnage de Snoke, il se décharge sur lui de toute sa peur, de toute sa haine et de toute sa colère. Si Luke est vivant, Snoke n'a pas d'existence réelle. C'est une émanation de l'esprit de Luke, son double schizophrène: quand Luke devient Snoke, il redevient pareil à ce jeune homme qui vainquit un grand guerrier juste par la force de sa rage. Il rejoue confusément la vie de cet autre jeune homme, presque ado, décimant un village entier de nomades, à cause de quelques gouttes du sang de sa mère sur ses mains. Luke n'a qu'un moyen de venir à bout de Ben: devenir Snoke et plonger plus que lui dans le côté obscur afin de le dominer. Un artefact l'aide à franchir la porte, lui sert de clé pour entrer dans sa deuxième personnalité: cet amas informe de duracier fondu, dans lequel on distingue encore la forme du casque de celui qui fut son père et qui terrorisa la Galaxie, que Luke a récupéré in extremis des cendres du bûcher sur lequel a fini le Seigneur Vader. A l'époque, Luke avait cédé à une pulsion irrationnelle en s'emparant de ce vestige, qu'il n'avait pu expliquer par la suite. Aujourd'hui, il sait que la Force pure dictait son geste, et qu'à cet instant il n'avait fait qu'obéir aux premiers tressaillements de Snoke en lui...

Luke n'a pas formé Ben au côté obscur, c'est Snoke qui s'en est chargé.

Luke n'a pas voulu de Snoke, c'est Ben qui le lui a imposé.

Luke veut toujours reconstruire l'ordre Jedi, mais ses idéaux l'ont quitté, sa confiance en lui a dû laisser de la place pour Snoke. Les paroles de Yoda le hantent jour et nuit: quand sur le chemin du côté obscur tu décides de t'engager, à jamais il te domine. Un sentiment insupportable se répand peu à peu en Luke: il a échoué. En laissant Ben monter en puissance sans s'y opposer réellement, en laissant Snoke vivre et grandir, Luke n'est plus Luke, il est devenu Luke+autre chose. Il est devenu plus grand. Plus grand, vraiment? Plus grand, ou simplement... plus complexe?

La solution ultime que Luke ne s'est pas résolu à prendre contre Ben, il la prend alors contre lui. Il prend Snoke sous son bras et dégage. Loin. Ailleurs. N'importe où. Hors d'atteinte de la Nouvelle Académie Jedi. Non, le sang de bourbe ne polluera pas le sang pur... un seul lieu, exhumé des lointains enseignements de Yoda, semble à même d'accueillir le double cadavre des frères siamois Luke et Snoke, afin de faire renaître de leurs cendres un corps étincelant et purifié: le temple Jed'aii originel, sur le monde d'Ahch-To.

Mais Snoke ne lâche pas prise, et pendant que Luke s'abîme dans l'attente purificatrice de celui ou celle qui lui ramènera son sabre - il le sait, il l'a vu dans une vision - Snoke continue ses projets de former Ben au summum du côté obscur.

Possédé par ses démons, comme son père avant lui, Luke alterne les phases high et low, comme un toxicomane paumé sous les ponts de Paris. High, il est le chevalier Jedi austère, venu se recueillir dans le coin le plus sacré de la Galaxie, pour réunir la quintessence de l'esprit Jedi. Low, il plonge à nouveau dans les enfers, se laisse entraîner par Ben pour ne pas le perdre, et axe toute sa haine contre la destruction de cette Galaxie qu'il n'arrive pas à garantir.

Snoke est Luke, et Luke est Snoke. Comme, avant lui, Anakin était Vader, et Vader était Anakin. Depuis la nuit des temps. Il n'y a pas de bien, il n'y a pas de mal : il y a le bien ET le mal, et au milieu, une balance à faire.

Cette théorie vous semble-t-elle crédible ?

View Results

Loading ... Loading ...


  • Salacious Crumb

    C’est vrai que cette théorie (très agréable à lire et très argumentée) est quand même très cool malgré le fait qu’elle soit « peu probable », et elle permettrait d’apporter un peu plus de complexité sur le concept de la Force : notamment le masque de Vador qui permet à Luke d’animer Snoke. A ce propos, je me demande toujours s’il y aura ce type d’artefact dans les prochains épisodes (…la rumeur à propos du retour d’Endor, Tattoine et Mustafar). Puis, c’est clairement le genre de twist final complètement original. MAIS BON, j’ai énormément de mal à imaginer tout ça lorsque je regarde Luke à la fin de l’épisode 7… *désolé-je-suis-snoke-et-je-plonge-à-nouveau-la-galaxie-dans-la-terreur* haha. C’est un peu comme la fameuse théorie sur Jar Jar Binks, je la trouve géniale, mais ça serait étrange …

  • Antoine AstroW

    Voilà une théorie qui est intéressante dans le sens où elle change des théories traditionnels sur ce passionnant et intriguant personnage qu’est le Supreme Leader Snoke.

    Mais voilà elle l’est à défaut d’être plausible et réalisable je pense.

  • darinze

    Merci Antoine et Salacious 😉
    Oui je l’ai annoncé dès le départ: cette théorie est peu probable mais je l’aime bien!
    En fait elle est née de la dernière image de TFA : on voit Rey qui tend le sabre, puis la caméra passe sur Luke, il se retourne, enlève sa capuche…. (et à partir de là j’imagine 🙂 la caméra continue son mouvement de rotation, passe derrière Luke, revient sur Rey et derrière elle, Ben émerge du brouillard… 🙂 🙂 🙂

    • Salacious Crumb

      Wow! J’imagine parfaitement cette scène. Ça serait chouette.
      En tous cas, il y a quand même pas mal de points à garder dans cette théorie : Notamment le fait que Luke ait hérité du bon de sa mère et du mauvais de son père (l’Empereur qui fait émerger la colère de Luke pour tuer Vador avant de revenir du bon côté). J’aimerais bien que l’épisode VIII travaille sur cette ambiguïté : présenter un Luke ni bon ni mauvais. Disons-le, il n’a pas l’air très joyeux à la fin de TFA…

      • darinze

        Hé hé…. je vais te donner le coup de grâce alors 😉
        Au bout du bout, on rejoint un truc pour l’instant Legends, mais qui pourrait revenir dans le Canon: le Père, le Fils et la Fille de Mortis, ça te rappelle quelque chose? Le Père, qui est l’incarnation de la balance entre son Fils (côté Obscur) et sa Fille (côté Lumineux) et se suicide à la fin pour stopper son Fils…
        Hé bien on a tout, là !… Le Père, balancé entre bien et mal, la Fille du côté lumineux et le Fils du côté obscur. Tout y est.
        Et Mark-Hamill-le-Père n’a plus sa barbe sur les photos qui l’annoncent pour la Célébration d’Orlando, là, dans moins de 2 semaines.

        Qu’en penser ????????

        • Salacious Crumb

          Arg. Bravo ! 🙂 Ecoute, je ne connaissais pas tout ça mais je suis allé voir sur Internet, ça semble plausible. L’importance de l’héritage de Darth Vader…

          Pour Mark Hamill, hmm, soit il décède dans l’épisode VIII… soit il n’a plus de barbe dans l’épisode IX. On sait combien de temps ça prend à construire une barbe pareille… Après, ils peuvent bien lui en donner une via CGI ou avec un pot de colle.

log in

Don't have an account?
sign up

reset password

Back to
log in

sign up

Back to
log in
Texte
Image